La saponification à froid,
un procédé de fabrication exceptionnel.

Nos secrets
de fabrication

La saponification à froid est le processus de transformation d’un corps gras (tel que le beurre de karité ou de mangue, l’huile d’olive, de jojoba ou de noix de coco…) avec une base d’hydroxyde de sodium (aussi connue sous le nom de soude) en savon contenant de la glycérine. Le mélange est réalisé avec de l’eau pour faire une lessive de soude, à une température ambiante car il ne faut pas chauffer la préparation afin de maintenir toutes les vertus des huiles végétales et des beurres utilisés. Généralement, on mélange au moins trois corps gras différents en fonction du résultat recherché. Mousse onctueuse, pouvoir nettoyant, hydratant…

Vient ensuite l’étape du surgraissage, primordiale pour obtenir un savon nourrissant, adapté aux peaux sensibles. Il en existe deux sortes. La première est la réduction de soude : En mélangeant une quantité d’hydroxyde de sodium volontairement inférieure à celle du corps gras, la soude sera totalement consommée lors du procédé de saponification alors qu’il restera des huiles non saponifiées dans le produit final. Saly Savons à opté pour la seconde, celle de l’ajout d’huiles (amande douce, macadamia, noyau d’abricot…) en fin de préparation. On dit d’un savon qu’il est « surgras » lorsqu’il est surgraissé à au moins 5%.

Véritables soins, nos savons saponifiés à froid sont surgraissés de 6 à 10% afin de protéger et nourrir les peaux les plus délicates. Cette méthode de fabrication ancestrale permet de bénéficier pleinement des propriétés de chaque ingrédient.

Pour ajouter de la couleur en respectant un procédé totalement naturel, nous avons privilégié les colorants minéraux. En effet, sans cela nos savons auraient tous une teinte allant du jaune pâle au vert clair en passant par le beige. Selon la recette, nous incorporons donc des oxydes, des ultramarines et des argiles à notre préparation pour lui donner un aspect joliment coloré. Enfin, les huiles essentielles choisies confèrent à nos savons des vertus propres aux plantes utilisées.

Ces dernières sont aussi bien appréciées pour leur parfum que pour leurs multiples propriétés : assainissantes, raffermissantes, cicatrisantes, apaisantes… La dernière étape, et la plus longue, est celle du séchage, on parle de la cure. Après 24 heures dans un moule, il faut attendre entre 4 et 8 semaines après la découpe des pains de savon en palet. Notre patience est finalement récompensée par un produit de qualité aux précieux bénéfices pour notre peau.

En résumé

Quels sont les avantages de la saponification à froid ?

C’est simple, contrairement aux savons industriels qui dessèchent la peau (les huiles utilisées sont dénaturées en les chauffant et la glycérine est retirée du produit final), cette méthode ancestrale est la seule à conserver la glycérine, qui préserve naturellement le film hydrolipidique essentiel à l’épiderme. C’est ainsi, en veillant à ce que l’intégralité des huiles ne soient pas transformées en savon, que vous pouvez bénéficier au mieux de leurs bienfaits.